Cobain : Montage of Heck, mon avis

Publié le par Le Blog d'une Active Pensive

Cobain : Montage of Heck, mon avis

Vendredi soir, je suis allée voir au cinéma Pathé de Levallois le documentaire évènement "COBAIN : Montage Of Heck".



Voici un résumé de ce qu'on peut voir dans le docu :

Plongez dans l’intimité et l'esprit de Kurt Cobain comme jamais auparavant, avec le 1er portrait autorisé de celui qui a marqué toute une génération.



Acclamé par la critique aux festivals de Sundance et de Berlin, COBAIN : MONTAGE OF HECK est une plongée cinématographique viscérale dans la vie de Kurt Cobain et de sa carrière avec Nirvana. Le réalisateur Brett Morgen opère un savant mélange d'archives personnelles de Cobain et d’entretiens avec les membres de sa famille et ses plus proches confidents, sources de révélations. Une expérience inédite qui vous prendra aux tripes !

Découvrez en bonus en exclusivité pour le cinéma, un entretien de Brett Morgen.





Le documentaire retrace vraiment la vie de Kurt Cobain, par ordre chronologique, de sa naissance jusqu'à sa mort.

On le voit évoluer dans un monde où il se sentait rejeté, n'arrivait pas à trouver sa place... Le réalisateur Brett Morgen a réussi à retranscrire son parcours avec brio grâce à tous les documents audios, manuscrits mais aussi visuels conservés avec soin dans un box.

Kurt Cobain a beaucoup écrit, enregistré des cassettes audios mais ses proches ont aussi fait des vidéos de sa vie intime, notamment avec Courtney Love et leur fille.

On sent bien à travers ce documentaire que Kurt Cobain était une âme torturée. Je pense notamment à tous les dessins et peintures qu'il a pu faire mais aussi à ses textes. Une phrase m'a particulièrement à celle-ci : "Est-ce que je me fais trop de soucis ou pas assez ? Je ne sais pas."

Ce documentaire est vraiment intéressant à voir, pour les fans de Kurt et de Nirvana mais je pense qu'il y a également un vrai message pour tous ceux qui ont des dépendances à la drogue. Certaines images font réfléchir. On voit à quel point le fait de se droguer le détruisait psychologiquement mais aussi physiquement !

Certaines scènes sont choquantes, il faut l'avouer. Celle où il joue avec sa fille sans se rendre compte qu'il la secoue assez brutalement m'a marqué !

Ce documentaire, c'est aussi un bel hommage à la carrière fulgurante de Nirvana, de leurs débuts dans leurs chambres d'ado, puis dans des bars et ensuite dans de grands festivals.

Il restera de cette période des chansons notables que tout le monde connaît comme : Smells like teen spirit, Come as you are et Lithium.

Dépêchez-vous pour aller le voir, il n'est diffusé que jusqu'au 12 mai dans seulement 27 salles du circuit Gaumont Pathé et Kinepolis.

Commenter cet article