Ah la liberté...!

Publié le par Le Blog d'une Active Pensive

Aux vues des derniers événements médiatiques, je ne peux m’empêcher de faire un article concernant la liberté d’expression dans les médias, que ce soit en télévision ou sur le web.

La semaine a commencé lundi avec Mathieu Madénian qui a « insulté » les 18% de Français qui votent Front National de « fils de pute » dans l’émission de Jean-Marc Morandini. Ce dernier lui a dit qu’il n’avait pas le droit de dire cela mais la machine était lancée.

Les appels n’ont cessé depuis lundi soir au standard de la chaîne, les gens étant choqués par de telles paroles. Un dépôt de plainte est par ailleurs en cours.

 

La même soirée (décidément, ça devait être le jour), Maurane, chanteuse reconnue, était tranquillement installée devant NRJ 12 pour regarder Les Anges de la Téléréalité 3. Comme bon nombre d’entre vous, Maurane a son compte Twitter sur lequel elle écrit « On peut difficilement faire plus #con plus #inutile et surtout plus #Imbusdesapersonne que Michaël Vendetta...#Beaugosseattitude #MONCUL :-( »

Idem chez elle, une réaction ne se fait pas attendre. Un des fans du jeune homme se poste en sauveur en répondant du tac o tac : « mais ferme là grosse vache^^ tu vaux plus rien toi :p »

 

Les insultes fusent de toute part. Les personnes publiques devraient sans doute se retenir certaines fois, selon moi. Bien que je ne prenne parti pour l’un ou l’autre des camps dans les deux cas, je trouve cela indécent d’user de sa notoriété à de telles fins.

Certes, la liberté d’expression est valable pour tout le monde mais n’y a-t-il pas certaines limites ? Morandini par exemple, dans un de ses sujets de lundi soir, demandait si l’on pouvait rire de tout. Je pense que oui, mais il faut savoir rester drôle et surtout rester à sa place. Qu’on soit humoriste, chanteur ou même quelqu’un comme vous et moi, d’où peut-on se permettre de juger. On aime ou on n’aime pas. On peut donner son avis mais de là à insulter gratuitement et publiquement surtout, je pense que ce n’est pas une obligation.

 

La liberté d’expression doit rester un droit et à ce rythme-là, la censure va vite gagner du terrain…

Publié dans Médias

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

juchniewicz 29/09/2011 23:28


A tous les niveaux il y a des personnes qui s'autorisent à insulter ceux qui ne pensent pas comme elles. J'ai par exemple été insulté par une belle-soeur car j'avais osé défendre l'actuel président
de la République. Depuis je ne tiens plus à la revoir et je me suis aperçu qu'elle ne me manquait pas du tout et que je vivais plus sereinement sans elle.


Le Blog d'une Active Pensive 01/10/2011 09:08



Je suis tout à fait d'accord sur ce point. On peut se faire insulter tous les jours par n'importe qui, par des gens qui ne partagent pas les mêmes points de vue que nous. Seulement, je pense
qu'il y a tout de même des limites à respecter. Que l'on défende son point de vue est une chose mais en aucun cas, on doit l'imposer à autrui. Chacun peut penser ce qu'il veut. C'est sans doute
pour cela qur souvent on fréquente des gens ayant plus ou moins les mêmes centres d'intérêt que nous.