Interview : The Stumps

Publié le par Le Blog d'une Active Pensive

Interview : The Stumps

Il y a maintenant deux mois, je vous présentais le groupe The Stumps (article à relire ici). Formé en 2011, The Stumps définissent leur musique comme "le fruit d'un métissage entre French Touch et rêve californien". Découverts par Virgin Radio, leur premier single Homerun a déjà été utilisé comme bande originale d'une publicité pour Disneyland Paris mais aussi plus récemment pour le Oui FM Festival place de la République à Paris.

Ils ont bien voulu répondre à mes questions.

 

Bonjour les garçons. Pour commencer, est-ce que vous voulez bien vous présenter ?

Bonjour, nous sommes The Stumps. William est à la guitare, l'autre William est à la basse, Axel est à la batterie et on chante tous les trois. On fait de la pop chantée en anglais.

Vous avez formé votre groupe en 2011 mais comment vous êtes-vous rencontrés ?

On s'est rencontrés ados et on a immédiatement fait de la musique ensemble. Avant même de savoir jouer, on avait déjà décidé qu'on formerait un groupe.

En ce qui concerne les mélodies, vous vous inspirez de The Asteroids Galaxy Tour, Phoenix... Qu'en est-il pour les textes ?

En fait, on apprécie les mélodies et les morceaux de ces deux groupes mais la vérité est que nos mélodies sont certainement influencées en partie par les groupes de pop-punk des années 90 qu'on écoutait en boucle.

Pour ce qui est des textes, on parle souvent d'amour, de liberté et de lâcher prise. On puise notre inspiration un peu partout du moment qu'il y a une vision d'espoir car c'est comme ça qu'on voit les choses.

Vous avez fait une soixantaine de concerts à ce jour, quel est votre meilleur et votre pire souvenir sur l'ensemble de ces dates ?

Les mauvais souvenirs ne viennent jamais du concert même mais parfois de l'organisation qu'il y a autour. Tu rencontres pas mal d'escrocs et c'est marrant de les voir essayer de t'entourlouper sans jamais se fatiguer.

On a d'excellents souvenirs de quasiment tous nos concerts car il y a toujours un imprévu et c'est là que ça devient intéressant. C'est à ce moment que tu partages directement avec le public, c'est là où tu fais des rencontres que tu n'aurais jamais faites dans un autre cadre.

Et puis tu te rends compte que les gens écoutent ta musique, certains chantent les paroles. On est même tombé sur un groupe avec qui on jouait qui reprenait l'un de nos morceaux en coulisses.

Comment la collaboration avec Disney s'est faite ? Ce sont eux qui sont venus vous chercher ?

Oui, la personne chargée de trouver la musique de leur pub a entendu Homerun lors d'une soirée et deux semaines plus tard, notre éditeur a été contacté pour que ce morceau habille leur publicité.

Qu'est-ce que cette expérience vous a apporté ? A part j'imagine des revenus...

Effectivement, à part la joie d'avoir pu gagner notre premier million, la publicité a fait deux millions de vues sur Youtube et forcément ça impacte ta visibilité. C'est même fou de se dire qu'autant de personnes ont entendu ce morceau.

Vous avez sorti 2 nouveaux singles cette année : Homerun et Jack the Ripper. C'est quoi la suite ?

On a beaucoup de morceaux prêts à sortir et on a hâte de les dévoiler. Aujourd'hui, ce qu'on aimerait faire, c'est sortir chaque morceau individuellement accompagné d'un clip. Et on commence par en tourner un en septembre.

De nouveaux concerts prochainement ?

Aucun ! On se concentre sur l'écriture de morceaux et de clips. On fera peut-être quelques concerts dans les mois à venir mais ce n'est pas notre priorité.

Quel est votre rêve le plus fou musicalement parlant ?

Jouer sur un radeau en pleine mer. Sans hésitation.

Enfin, dernière question, si vous n'aviez pas fait de la musique, vous auriez choisi quoi comme métier ?

On ne vite pas de notre musique aujourd'hui. Tout ce qu'on gagne, on le réinvestit dans le groupe pour faire des clips, du studio... On a tous nos boulots et quand on en sort, notre deuxième vie commence. Axel est graphiste, William est dans la finance et l'autre William dans le cinéma.

Merci pour vos réponses !

Merci !

 

Pour être au courant des actus, voici leur Facebook, Twitter et Soundcloud, sans oublier leur site officiel.

Commenter cet article