La Corse : de la réserve naturelle de Scandola au golfe de Sagone

Publié le par Le Blog d'une Active Pensive

Aujourd'hui, on continue le tour de Corse. Je vais essayer de finir mes articles d'ici la mi-juillet en vous faisant voir le plus de choses possibles. Cela aidera peut-être certains à préparer leurs congés d'été.

Cette semaine, je continue mon parcours en vous parlant du sud de la Balagne (région dont je vous ai parlé lundi. Si ce n'est pas déjà fait, vous pouvez encore lire mon article.).

Partons donc vers la réserve naturelle de Scandola. Nous passerons ensuite par Girolata, Porto, Piana et ses célèbres calanches puis nous finirons par le golfe de Sagone avec la ville du même nom ainsi que la ville de Cargèse.

La réserve naturelle de Scandola est un site naturel classé au Patrimoine Mondial de l'Unesco. On ne peut donc pas y faire ce que l'on souhaite, des règles sont à respecter si jamais vous décidez de la visiter seul avec votre bateau ou un bateau que vous aurez loué sur l'Île de Beauté. La visite de la réserve se fait uniquement par la mer. Plusieurs compagnies peuvent vous faire faire le tour en bateau au départ de plusieurs villes avec du nord au sud : Calvi, Galéria, Porto, Cargèse, Sagone, Ajaccio, Porticcio et Propriano. Inutile de vous préciser que le tarif se fait en fonction de la distance à parcourir mais aussi par rapport au type de bateau choisi. Plus le bateau est petit, plus ce sera cher.

Me concernant, j'avais fait une journée au départ de Sagone à 9h, avec un arrêt de 2h à Girolata et retour à 17h. Le bateau a donc longé le Capo Rosso, est parti faire le tour de la réserve. Ensuite pause déjeuner et visite de Girolata puis retour en passant par Porto et en longeant les calanches de Piana. Gare aux coups de soleil car en bateau, on ne s'en rend pas forcément compte mais on a vite fait de cramer. Si mes souvenirs sont bons, c'était 50€ (déjeuner non inclus).

La réserve est à couper le souffle. La roche rouge n'est pas sans rappeler celle du Massif de l'Esterel dans le Var. Il y a fort longtemps, ces deux endroits étaient côte à côte. Petite, j'avais visité l'Esterel et j'avais beaucoup aimé ses couleurs. Ce fut donc un véritable plaisir de découvrir la belle réserve de Scandola avec ses immenses roches rouges formant par endroit des escaliers (ou orgues basaltiques pour un nom plus scientifique). Comme son nom l'indique, la réserve abrite de nombreuses espèces protégées, aussi bien sur le plan végétal qu'animal. On peut notamment y voir des dauphins mais aussi des balbuzards (des rapaces). Pour ma part, je n'ai vu ni l'un ni l'autre. Je pense qu'il y a plus de chances d'en voir hors saison, alors que l'affluence touristique est moindre.

Les eaux cristallines de la réserve sont remarquables. On a envie d'y plonger mais n'oubliez pas de vous renseigner sur la réglementation avant de faire quoi que ce soit.

Parce que les images parlent mieux que les mots, je vous mets quelques photos.

La Corse : de la réserve naturelle de Scandola au golfe de SagoneLa Corse : de la réserve naturelle de Scandola au golfe de Sagone
La Corse : de la réserve naturelle de Scandola au golfe de SagoneLa Corse : de la réserve naturelle de Scandola au golfe de Sagone
La Corse : de la réserve naturelle de Scandola au golfe de SagoneLa Corse : de la réserve naturelle de Scandola au golfe de Sagone
La Corse : de la réserve naturelle de Scandola au golfe de SagoneLa Corse : de la réserve naturelle de Scandola au golfe de Sagone
La Corse : de la réserve naturelle de Scandola au golfe de SagoneLa Corse : de la réserve naturelle de Scandola au golfe de Sagone
La Corse : de la réserve naturelle de Scandola au golfe de SagoneLa Corse : de la réserve naturelle de Scandola au golfe de Sagone

Attardons nous maintenant sur le joli village de Girolata, accessible uniquement par la mer ou par un sentier d'environ 7 kilomètres. Comptez environ 1h30 pour le faire et soyez prévoyant si vous le faites en été : faites le tôt le matin de préférence et prenez de quoi vous rafraichir.

J'ai vraiment beaucoup aimé la visite de Girolata. C'est un petit coin de paradis, très isolé donc, avec seulement 10-15 habitants à l'année. Bien entendu, l'été, la population voit affluer bon nombre de touristes.

Ce petit port est très charmant. Vous pourrez y trouver de quoi loger mais aussi de quoi vous restaurer.

Étant donné que l'arrêt n'était que de deux heures et que je voulais visiter les lieux, je n'ai pas testé les restaurants mais les odeurs étaient alléchantes.

Voici quelques photos que j'ai pu faire.

La Corse : de la réserve naturelle de Scandola au golfe de SagoneLa Corse : de la réserve naturelle de Scandola au golfe de Sagone
La Corse : de la réserve naturelle de Scandola au golfe de SagoneLa Corse : de la réserve naturelle de Scandola au golfe de Sagone
La Corse : de la réserve naturelle de Scandola au golfe de SagoneLa Corse : de la réserve naturelle de Scandola au golfe de Sagone

Arrêtons nous maintenant à Porto dont le golfe est aussi classé au Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'UNESCO. Le golfe comprend la ville de Porto, Girolata, la réserve de Scandola mais aussi les calanches de Piana dont je vais vous parler ci-dessous.

Porto est à voir pour sa tour génoise carrée située sur un gros rocher surplombant la mer de plusieurs mètres. Vous trouverez aussi à Porto un petit port, une plage de galets et de nombreux hôtels, restaurants et boutiques. C'est une ville où de nombreux cars de touristes passent car elle est un des points de départs pour faire les calanches de Piana.

Voici quelques photos de Porto.

La Corse : de la réserve naturelle de Scandola au golfe de Sagone
La Corse : de la réserve naturelle de Scandola au golfe de SagoneLa Corse : de la réserve naturelle de Scandola au golfe de Sagone
La Corse : de la réserve naturelle de Scandola au golfe de SagoneLa Corse : de la réserve naturelle de Scandola au golfe de Sagone

Les calanches de Piana sont aussi belles à voir par la route que par la mer. La route entre Porto et Piana fait environ 12kms. Pour les marcheurs, vous trouverez des sentiers notamment au niveau du rocher de "la tête de chien".

Depuis la mer, on découvre une eau d'un bleu piscine avec une belle profondeur et toujours ces belles et immenses falaises rouges que l'on a déjà vu à Scandola.

En hauteur, on savoure la vue et le décor. La route est taillée dans la roche et on surplombe la mer, lorsque la vue est dégagée bien sûr.

Peu importe le temps et la lumière, c'est toujours un vrai spectacle qui se déroule sous nos yeux lorsque l'on parcourt cette route.

Voici un petit aperçu en photos.

Les calanches de Piana vues par la merLes calanches de Piana vues par la mer
Les calanches de Piana vues par la merLes calanches de Piana vues par la mer
Les calanches de Piana vues par la merLes calanches de Piana vues par la mer

Les calanches de Piana vues par la mer

1ère photo : "La Tête de Chien" et les 2 dernières photos, il s'agit du rocher abritant "le coeur des calanches" vu sous 2 angles différents1ère photo : "La Tête de Chien" et les 2 dernières photos, il s'agit du rocher abritant "le coeur des calanches" vu sous 2 angles différents
1ère photo : "La Tête de Chien" et les 2 dernières photos, il s'agit du rocher abritant "le coeur des calanches" vu sous 2 angles différents
1ère photo : "La Tête de Chien" et les 2 dernières photos, il s'agit du rocher abritant "le coeur des calanches" vu sous 2 angles différents1ère photo : "La Tête de Chien" et les 2 dernières photos, il s'agit du rocher abritant "le coeur des calanches" vu sous 2 angles différents

1ère photo : "La Tête de Chien" et les 2 dernières photos, il s'agit du rocher abritant "le coeur des calanches" vu sous 2 angles différents

Piana, situé à la fin des calanches du même nom, est un des plus beaux villages de France. Si vous passez dans le secteur, je vous conseille de vous y arrêter car c'est vraiment charmant. C'est très fleuri et les constructions sont mignonnes. Peu importe où l'on pose les yeux à Piana, il y a quelque chose à voir. On a envie de se perdre et de flâner dans les rues.

Petite note pour les gourmands, c'est là que j'ai mangé les meilleurs beignets. Attention, je n'y suis pas allée depuis 2013 donc la personne qui les faisait n'est peut-être plus là. Pour les trouver, il faut vous enfoncer dans le village, comme si vous alliez vers la mer. Passez l'église et face à vous, sur la place avec la petite fontaine centrale, vous devriez trouver la fameuse fabrique de beignets à la brousse, aux fruits, au chocolat... Un régal !

Pour les courageux, et pour ceux qui voudraient éliminer leurs beignets, vous avez un sentier qui descend à la belle plage de Ficajola. Vous pouvez aussi y aller en voiture mais je pense que le sentier est intéressant à faire. Je me le note pour un prochain voyage. Ficajola, c'est la 1ère photo des calanches vues par la mer que vous avez pu découvrir ci-dessus.

La Corse : de la réserve naturelle de Scandola au golfe de Sagone
La Corse : de la réserve naturelle de Scandola au golfe de SagoneLa Corse : de la réserve naturelle de Scandola au golfe de Sagone
La Corse : de la réserve naturelle de Scandola au golfe de SagoneLa Corse : de la réserve naturelle de Scandola au golfe de SagoneLa Corse : de la réserve naturelle de Scandola au golfe de Sagone

Finissons l'article avec le golfe de Sagone qui comprend donc la ville de Sagone mais aussi celle de Cargèse.

Sagone dispose d'un joli petit port mais aussi d'une belle plage. Toujours pour les gourmands, il y a là un des meilleurs glaciers du monde d'après ce que l'on peut lire ici et là sur le net : il s'agit de GERONIMI. Je n'ai encore jamais eu l'occasion d'y aller mais de ce que j'en vois sur les réseaux, ça me met l'eau à la bouche.

Cargèse a quant à elle une particularité : deux églises se font face. En effet, il y a une église dite grecque, l'église Saint-Spyridon (à gauche sur les photos ci-dessous) et l'église de l'Assomption, latine (à droite sur mes photos).

Pour finir, entre Cargèse et Piana, vous pourrez voir le Capo Rosso, également classé au Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'UNESCO. Le sommet est plus de 300m au-dessus de la mer et a lui aussi sa tour génoise. Une randonnée de plusieurs heures est faisable pour atteindre cette tour et il parait que la vue est époustouflante. Attention également à prévoir les bonnes chaussures et à boire, à manger et de quoi se couvrir au cas où.

Vous allez voir dans l'ordre mes photos de Sagone, Cargèse, une des tours de Cargèse puis le Capo Rosso.

SagoneSagone
SagoneSagone
SagoneSagone

Sagone

CargèseCargèse
CargèseCargèse
CargèseCargèse

Cargèse

Le Capo Rosso

Le Capo Rosso

Pour le prochain article "Voyage", nous irons cette fois-ci dans les terres corses ! Des idées des lieux où je veux vous amener ?

Publié dans Voyage, Corse, Corsica, Scandola, Girolata

Commenter cet article

Isa 24/06/2015 15:13

Bonjour, superbes photos. J'espère qu'un jour vous passerez à Galeria et dans la vallée du Fangu.
Bonne journée :-)

Le Blog d'une Active Pensive 25/06/2015 09:43

Merci beaucoup :-) Oui tout se fera car je suis encore loin d'avoir tout vu même si j'ai déjà pas mal visité l'île !
Bonne journée également

Colette 01/06/2015 14:52

Une belle invitation au voyage !!! Bravo

Le Blog d'une Active Pensive 01/06/2015 15:02

Merci :-)