Burn Out : ça peut arriver à tout le monde

Publié le par Le Blog d'une Active Pensive

Bonsoir à tous,

Ce soir, je souhaite vous parler d'un sujet un peu plus grave et qui me tient à cœur pour l'avoir vécu l'an passé.

Le burn out, c'est cette sensation de ras-le-bol, de fatigue irrationnelle que l'on peut ressentir à cause d'une surcharge de travail, d'un harcèlement... Il peut se traduire de différentes façons via une fatigue morale et physique.

Me concernant, j'ai eu d'abord des problèmes de dos (début de sciatique et douleurs dans l'épaule qui me prenaient le matin en allant au travail et qui s'en allaient le soir en rentrant chez moi), également des problèmes digestifs avec des crampes d'estomac, reflux gastriques et j'en passe. Je mangeais plus par réflexe que par faim.

Et puis à la fin, avant de me faire arrêter, j'en étais arrivée à pleurer tous les soirs en rentrant chez moi et un matin j'étais tellement épuisée que je n'ai pas réussi à me lever.

Alors si jamais, vous cumulez plusieurs de ces symptômes, n'attendez pas et aller voir votre médecin. Racontez lui tout. Il vous proposera de vous mettre en arrêt, écoutez-le. Il en va de votre santé (physique et surtout psychique) et celle-ci est bien plus importante que tout le reste.

Je souhaite aussi partager avec vous mon expérience car lors de mon arrêt (qui a duré 8 mois), j'ai souffert du manque d'informations concrètes sur internet.

Si vous ne vous sentez pas de retourner au travail, faites vous prolonger et aussi, prenez les traitements que le médecin vous aura prescrit. Moi qui suis contre ce genre de médicaments, je pense que sans cela, il m'aurait été vraiment difficile de remonter la pente. J'étais au point où plus rien ne m'apaisait. Moi qui suis une fan de musique, je pouvais écouter n'importe quelle chanson, cela n'avait plus aucun effet et c'était terriblement frustrant. Ce qui m'a libéré l'esprit, c'est le sport.

Bref, pour en revenir aux choses concrètes, vous avez plusieurs solutions :

- trouver un autre travail rapidement et ainsi démissionner.

A savoir que si vous démissionnez sans avoir un autre emploi en vue, vous ne pourrez prétendre aux indemnités chômage qu'au bout de 4 mois et après étude et acceptation de votre dossier par la Pôle Emploi. (Il y a quelques exceptions que vous pourrez trouver ici.)

- 2ème solution : attendre un signe de votre employeur.

Cette solution est moins radicale et vous protège mais les procédures sont plus longues. Psychologiquement, je vous l'avoue, ce n'est pas tous les jours facile. On se dit souvent qu'on ne vaut rien, tellement on a pu vous rabaisser auparavant.

Me concernant, voici le déroulé :

  • Début de l'arrêt mi avril 2014
  • Convocation par le médecin conseil de la sécurité sociale mi septembre
  • 1er RDV chez le médecin du travail pour me faire déclarer inapte le 1er octobre. Vous pouvez y aller sans avoir à prévenir votre employeur. Le médecin du travail se chargera de cette démarche en temps voulu.
  • 2nd RDV avec le médecin du travail pour valider la déclaration d'inaptitude (il faut 15 jours entre les 2 RDV pour que ce soit légal et pendant ce temps, vous pouvez continuer à être en arrêt)
  • Attente d'un mois pour avoir une proposition de reclassement : là aussi c'est la loi -> L'employeur a maximum 1 mois pour vous proposer un nouveau poste en adéquation avec les recommandations du médecin du travail.
  • Refus de reclassement. Pour ma part, il m'était impossible de retourner sur ce lieu de travail et de me retrouver tous les jours face aux personnes qui m'avaient mises plus bas que terre. Le refus ne doit pas être forcément justifié, au contraire : moins vous en dites sur la lettre de refus, mieux c'est. Il faut se protéger !
  • Convocation à un entretien préalable à licenciement : pas d'inquiétude, souvent ça ne dure que quelques minutes (le mien a duré 3 minutes top chrono). C'est la loi, l'employeur est obligé de vous convoquer à cet entretien. A noter, qu'à aucun moment il ne doit vous dire que vous allez être licencié. Ce serait une faute de sa part pour non respect de la procédure.
  • Réception de la lettre de licenciement, solde de tout compte...

Tous les échanges courriers doivent être fait par recommandé, c'est plus sûr et c'est aussi dans la loi. De plus, votre employeur étant tenu de vous envoyer les courriers par recommandé, il est préférable que vous fassiez de même pour lui répondre.

Concernant le salaire, dans la majorité des cas, il baisse au bout de 3 à 6 mois. Par chance, ce n'a pas été le cas pour moi grâce à la complémentaire et sur-complémentaire à laquelle j'avais droit grâce à la société qui m'employait.

A noter aussi, vous devez toucher vos indemnités légales de licenciement + les congés payés que vous n'aviez pas pris, votre 13ème mois(si vous en avez un) au prorata de votre temps de présence... En cas de licenciement pour inaptitude et impossibilité de reclassement, vous n'aurez par contre pas votre indemnité de préavis, car, comme vous vous en doutez, vous n'allez pas le faire.

Si vous souhaitez aller plus loin face à votre employeur, vous pouvez avoir une aide juridictionnelle. Elle est calculée en fonction de votre salaire (si vous dépassez 1400euros net/mois, n'y comptez pas). Vous pouvez aussi avoir dans votre assurance habitation ou via votre banque une protection juridique qui pourra participer en partie ou à 100% les honoraires d'avocats.

Appelez votre assurance ou votre banque et demandez le service juridique. On pourra répondre à vos questions gratuitement et vous indiquer si, via votre contrat, vous possédez une protection juridique.Pour ma part, j'ai été pleinement satisfaire de la MAAF.

Enfin, si vous avez un syndicat dans votre entreprise, n'hésitez pas à les contacter.

Vous pouvez sinon appeler :

Si vous êtes d'un autre département, vous trouvez les numéros sur les sites des syndicats. Précisez bien la branche dans laquelle vous travaillez pour bien être redirigé par la suite (banque, assurance, commerce, industrie...)

Si vous avez des questions, n'hésitez pas, si je peux vous aider, ce sera avec plaisir.

Belle fin de soirée et à très vite pour des sujets plus légers.

 

[MAJ] Cet article faisant partie des plus lus du blog, souhaiteriez-vous que je vous fasse un ebook plus complet, en inscrivant des coordonnées de syndicats à contacter dans toutes les régions et que je crée une partie conseil moyennant quelques euros car vous êtes très nombreux à m'écrire et à me poser des questions par mail. Dites moi ! Votre retour est important. Merci !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Vanessa 23/04/2017 19:01

Bonjour, Je vis actuellement la même situation... Puis je vous contacter?

Merci

Cathy 09/02/2016 20:38

Bonjour. Comment est ce que je peux vous contacter car je suis dans votre situation et souhaiterais vous posez qq questions. Merci

Le Blog d'une Active Pensive 15/02/2016 12:40

Bonjour, voici mon mail : active-pensive@live.fr

Vanessa 24/05/2015 19:17

Si vous êtes à la recherche d'une opportunité de travail sur internet, que diriez-vous de recevoir un salaire chaque mois, à vie ?
Vous pouvez vous créer un revenu passif à vie simplement en publiant des livres sur Amazon, sans avoir à faire de publicité ou créer de site, car c’est Amazon qui s’occupe des ventes en lui versant une partie comme commission.
Vous pouvez générer des revenus réguliers et illimités, plus vous publiez d’ebooks plus vous gagnez.
La formation est livrée avec 600 000 ebooks et 7 vidéos.
Voici le lien: http://revenumensuel.com/